Zouk la petite sorcière

Vous l’aurez compris mon dada du moment c’est d’adapter des livres pour enfants au niveau de langue de mes élèves et de travailler à partir de ces livres.

A vrai dire je fais ça depuis des années mais je prenais rarement le temps d’écrire le texte, de le mettre en page et de le distribuer aux enfants. Jusqu’à présent ce que je faisais c’était de raconter l’histoire avec mes mots, que je choisissais en fonction de 1/ce qu’ils connaissaient 2/ ce que je voulais travailler avec eux.

J’écrivais le nouveau texte au brouillon et le répétais une fois ou 2, afin d’être sûre que je ne partais pas n’importe où (que je gardais les mêmes structures et vocabulaires dans les différentes classes) et puis, je préparais une batterie d’exercices et d’activités pour reprendre le tout pendant quelques séances (qui pouvais être espacées dans le temps).  Je garde encore cette façon de faire parfois juste pour voir les yeux s’illuminer quand je demande à la classe de s’installer (sans trousse sur les tables!!! Ils m’éneeeeeeervent à jouer avec leurs crayons quand je raconte!!) et que je pousse une table contre le tableau pour m’y installer et raconter. Un vrai petit bonheur partagé.

Mais j’ai découvert le bonheur tout aussi similaire de leur distribuer les livrets, de les voir de suite feuilleter, déchiffrer, observer, commencer à lire dans leur coin, impatients…. Je les voyais frustrés à la bibliothèque ou lors de la distribution des livres français qu’ils avaient commandés parce que, malgré leurs heures et années de cours de français, ils n’y comprenaient pas grand chose. Je  voulais les voir lire en français, pas parce que je le leur demande, pas pour lire la consigne, mais pour le plaisir et je crois que ces petits livres adaptés y sont parvenus. C’est pourquoi j’ai envie de continuer à en adapter. Je rêve d’en créer aussi mais pas sûre que le talent me rencontre sur cette route…. En tout cas j’ai envie de continuer à nourrir leur envie de lire en français!

Voilà donc l’histoire de Zouk la petite sorcière, personnage récurrent du magazine « Les belles histoires ». Dans cette histoire, elle voudrait bien une petite soeur mais ses parents ne sont pas du tout, du tout, d’accord. Hors, Zouk n’est pas du genre à abandonner aussi facilement…

C’est drôle et mignon, j’ai adoré les illustrations, c’est court (5 pages) et pourtant très riche à exploiter. Je l’ai adapté avec 2 niveaux de langue différents:

 

  • NIVEAU 1: Avec des élèves qui apprennent régulièrement le français depuis un an maintenant, qui arrivent petit à petit à lire et se débrouiller avec des phrases et du vocabulaire simples. Je voulais une histoire qui reprennent le verbe « vouloir » que l’on avait appris et travaillé depuis quelques séances. Ca a aussi été l’occasion de revenir sur la conjugaison des verbes-ER au présent, sur le pluriel et la lecture du « -ent », les verbes être et avoir (always!!) et le vocabulaire de description des animaux que l’on venait de commencer : Grâce à ces activités et aussi celles-ci et au Petit Gruffalo

PDF à télécharger Ici pour le Niveau 1: Zouk LIVRET 1 et Zouk EXOS 1

  • NIVEAU 2 : Avec des élèves qui étudient le français depuis 2/3 ans et sont donc plus avancés en terme de structures et de vocabulaire. Les exercices sont pour certains les mêmes, le lexique inconnu est plus nombreux et plus riche, mais la vraie différence c’est que je me suis servie de cette histoire pour introduire le Passé Composé avec AVOIR .

J’ai expliqué aux élèves qu’on allait apprendre le passé, et en avançant fiche par fiche, observation par observation, exercice par exercice, ils ont vite compris et appris le fonctionnement du Passé composé. Prof archiè-satisfaite! Evidemment c’est maintenant un travail de longue haleine pour rendre son utilisation fluide et systématique, et puis on n’a pas encore attaqué les verbes avec l’auxiliaire être, les verbes pronominaux (oooh les verbes pronominaux….!!) m’enfin on a le droit d’être content quand quelque chose marche!

PDF à télécharger Ici pour le Niveau 2: Zouk LIVRET 2 et Zouk EXOS 2 et le précieux Zouk Passé Composé

Je remercie grandement Serge Bloch et Nicolas Hubesch de nous créer ces chouettes histoires et de m’avoir autorisée à partager avec vous tous ce matériel pédagogique. Je remercie aussi Zouk pour ses facéties qui nous amusent tant et les leçons qu’elle nous enseigne 🙂 Sans eux 3 rien n’aurait été possible et mes élèves ne sauraient toujours pas utiliser le passé composé 😀

Vocabulaire de l’HIVER

Je ne révolutionnerai pas la pédagogie avec ce document, mais ça peut toujours servir donc je partage, tant que la saison s’y prête.

Un mémo du vocabulaire de l’hiver et une version sans le texte que j’ai utilisée comme flashcards.

Vocabulaire Hiver

Pour travailler le vocabulaire j’ai testé un nouveau jeu: un Morpion en équipe où pour pouvoir dessiner son rond O ou sa croix X dans la grille il fallait trouver le mot de la carte.

Si l’équipe ne trouvait pas, je proposais la carte à l’autre équipe, si aucune ne trouvait je mettais la carte de côté et j’offrais la possibilité de regarder sur le Mémo avant de rejouer avec toutes les cartes qui avaient posé problème.

Ca a très bien marché, après quelques parties tout le vocabulaire nouveau était mémorisé! Je vais adopter ce jeu je pense 😀

Pour jouer un peu plus autour de ce thème, on a aussi fait un « dessinez/mimez (au choix) c’est gagné! » avec des phrases que je joins au fichier et une course de pingouin avec un ballon/oeuf entre les jambes pour aller récupérer des morceaux de ce puzzle (trouvé sur Pinterest). Un chouette moment de jeux en français!PUZZLE Pingouin

 

Le fichier PDF ici : FLASHCARDS et VOCABULAIRE de l’HIVER

Bon voilà, maintenant que ça c’est fait, le printemps peut arriver! 😀

Jeu de Kim de Noël

jeu-de-kim-noel

Le jeu de Kim est un jeu typique de mémorisation. Il est appelé ainsi d’après un jeu qui est décrit dans le livre de Kipling : Kim. Et j’adore Kipling. Et j’adore ce livre. Mais ce n’est pas le sujet ^^

Le principe est simple, on étale sur une table des objets (ou sur un tableau des images) et quand les élèves ont les yeux fermés on en enlève un et ils doivent repérer et nommer au plus vite l’objet manquant. Plus simple tu meurs.

J’y joue souvent avec de vrais objets mais pour Noël j’ai été inspirée par une image pour le faire sur papier. Du coup je partage.

original

Et voilà jeu-de-kim-noel LE PDF, il y a 3 niveaux de difficultés avec 1, 2 ou 3 objets manquants et le DICO de Noël 🙂

Je garde toujours le Dico affiché pas très loin de l’espace de jeu et libre d’accès, mon but est qu’ils apprennent, pas qu’ils soient bloqué parce qu’il leur manque le mot 😉

Avec ce même vocabulaire un petit  Mémory de Noël aussi, petite astuce, ne les laissez pas jouer au Mémory seuls, entre eux,  mais mettez qqch à l’arrière des cartes, des chiffres par exemple et laissez les vous dire quelle carte ils veulent voir! #profsmotivés !

Et dans ma malette de cours de Noël on trouve toujours dans les archives du blog cette petite vidéo (à laquelle j’ai rajouté des flashcards, un dico et 2 tout petits exercices), le cluedo de Noël auquel j’ai rejoué aujourd’hui même avec mes ptits bouts, et le Noël de Splat en lecture.

Et enfin une petite activité pour préparer une lettre au père Noël en utilisant le passé composé et une jolie feuille pour l’écrire au propre (trouvée chez minireyve.fr qui fait de si jolies choses et un peu modifiée)sans-titre-1

A télécharger en PDF ici :Lettre au Père Noël (Passé composé)

 

Bonnes activités et Joyeux Noël!

22

 

PIPER :Une vidéo pour travailler les temps.

Tombée en amour devant cet adorable court-métrage de Disney-Pixar je l’ai exploité avec un élève qui a déjà appris le futur proche et le passé composé mais les utilise de façon trèèèèès approximative à l’oral.

Cette façon de procéder est transposable à N’IMPORTE QUELLE VIDEO ou ALBUM qui vous plaît. Il suffit :

– de repérer les verbes et le vocabulaire récurrent. D’en faire des flashcards. De travailler ce vocabulaire au préalable avec vos élèves.

– de récupérer les images successives de la vidéo (ou de l’album). Des impression écran sont tout à fait suffisantes. J’ai découpé celle-ci en 38 images, c’est beaucoup mais je voulais un travail répétitif et systématique sur la longueur. Je referai certainement cette activité mais en beaucoup moins d’image pour un exercice plus court.

C’est simple à chaque image (présentée chronologiquement) les élèves repèrent le sujet (singulier ou pluriel: ici c’était soit le petit oiseau, la mère, les oiseaux, les bernard l’hermite ou la vague) et décrivent ce qui s’est passé juste avant, ce qui se passe sur l’image, et ce qui va se passer ensuite.

piper-2

Pour les aider dans cet exercice vraiment plus compliqué qu’il n’en a l’air (les sujets changent, les auxiliaires aussi, l’alternance participe passé, verbe au présent et infinitif n’est pas évident), j’ai préparé quelques activités écrites  préalables et j’ai ajouté sur chaque image la Flashcard du verbe que j’attendais.

piper-1

Dans la leçon suivante je lui ai fait piocher une dizaine d’image à remettre dans l’ordre de l’histoire en expliquant sa place dans la chronologie pour parler librement tout en répétant les mêmes phrases et structures.

Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour cette activité ci-dessous:

Des bises de Turquie et amusez-vous bien!

Commencer avec des jeunes débutants

Que vous débutiez dans le FLE ou que vous soyez un enseignant chevronné, un premier cours avec des enfants est en général source de panique. Comment associer la fougue incontrôlable d’un groupe de joyeux lurons de 6 ans à la complexité des règles de notre belle langue. Enfant et travail acharné ça ne fonctionne pas. Enfant et explication de règles de grammaire ça ne marche pas. Enfant et exercices structuraux…. heu comment dire… souvent l’Enfant ne sait même pas écrire. Un enfant n’aime pas la rigueur. Il aime jouer. Et au bout de 10 minutes il peut s’ennuyer de jouer et ne s’en cache pas. Un enfant qui s’ennuie: vous l’avez perdu. Je vous l’ai dit, les enfants, c’est la panique.

Quand après quelques années à enseigner aux adultes j’ai commencé avec des enfants autant le dire, j’ai détesté ça. Principalement parce que je n’avais plus de repères. Par où commencer?

Depuis j’ai fait mon petit bonhomme de chemin, j’ai fait des erreurs et j’ai appris. Dernièrement j’ai commencé un cours avec 2 petits garçons de 6 ans débutants. C’est l’occasion de partager avec vous les supports et objectifs de mes premiers cours.

  1. La présentation

Voilà des cartes que j’avais déjà publiées pour des mini jeux de rôles : bonjour/aurevoir, comment ça va et  comment tu t’appelles?  A piocher pour aider à la production orale on peut aussi s’en servir autrement (décrire la carte à la classe qui doit la retrouver par exemple)

Sans titre-1

Voici le PDF des cartes Comment ça va?

Et la trace pour le cahier de l’élève Dico ça va

Dico ça va_01

A compléter par une petite activité à partir de leurs personnages préférés. Mes élèves adorent les « Ninjago » et les « Mignons ».  Ils ont créé leurs propres cartes avec ces personnages. On trouve de nombreux coloriages sur internet qui sont faciles à réutiliser.all-ninjas-ninjago-coloring-pages Ninja 1 Ninja 3

On a aussi appris une petite chanson dérivée et librement adaptée de la méthode Alex et Zoé.

2. Les chiffres et les couleurs

On joue à découvrir le chiffre (de 0 à 10) qu’un élève à écrit sur un coin de feuille ou de tableau, on cherche la couleur  dans ses crayons de couleurs, dans les flashcards, dans les objets de la classe, on dessine et on colorie…. Ici un exemple d’activité qu’on a fait: colorie 2 « bonjour » en rouge, 3 « aurevoir » en vert….Dico moyens de transport et bonjour aurevoir oui non_02

3. Les moyens de transports

Ce sont mes élèves qui ont voulu les apprendre.  Voici le dico pour le cahier : Dico moyens de transport , Les flashcards et dessins en petit à colorier, découper, gagner,  collectionner…  vehiculesvehicules2

4. Les premiers verbes

A ce stade là mes élèves connaissent « dessine » et « colorie« . J’introduis les premiers verbes d’action avec une chanson (accompagnée de gestes pour aider à la mémorisation)

Tape tapeet des flashcards (PDF ici FC actions). On y trouve: vole, marche, danse, nage, saute et tourne.

Et comme ça correspondait à la période de Noël et que nous avions appris le vocabulaire de Noël ( Le Père Noël, le Bonhomme de neige, le lutin, le renne : Les flashcards sont ici ) j’ai trouvé des images pour les faire parler. Ils se sont beaucoup amusés à les découvrir.

Sans titre-1

PDF ici Images Noel+Verbes d’action

5. Les animaux

Un incontournable pour les enfants. Les histoires qu’on leur raconte, les chansons qu’on leur chante en sont peuplés. Ils ont appris le papillon, le poisson grâce à la chanson « tape tape », j’ai ensuite introduit quelques animaux grâce à de très jolies images trouvées en chinant sur internet 🙂

e40a77f8971326fbe13bb9328185c6a3

et un de mes albums préférés pour mes petits débutants

Il est en plus un super support pour introduire la préposition « sur » (il court sur, il monte sur, il est sur, il tombe sur). Grâce à ces figurines à imprimer vous pouvez rejouer l’histoire sur le tableau en collectif ou sur les tables en individuel si chaque élève à les siennes. Vous pouvez aussi la revisiter, modifier l’ordre des animaux , changer celui qui gagne à la fin, changer le décor (il monte sur une maison, sur un arbre, il saute sur la lune…. mes élèves ont de l’imagination! Ca peut durer un cours entier!!)Les animaux montent

Les petits dictionnaires pour les cahiers des élèves sont à télécharger en PDF: Actions tout en haut et Dico animaux d’afrique

Sans titre-1

6.  Répéter, mélanger, réutiliser….

Avec tout ça, on arrive rapidement à un stock suffisant de vocabulaire pour les mixer de multiples façons. Il est important de répéter (les chansons, les chiffres, les couleurs, les flashcards) rapidement à chaque début de cours. Le jeu du mémory ou du loto permettent de revoir en s’amusant le vocabulaire. Avec « tout en haut » mes élèves avaient appris la préposition « sur », il a été facile d’ajouter « sous », « dans » et « à côté de » et jouer avec en placant des objets, des flashcard, en dessinant….

Voici une activité rapide et facile à préparer avec laquelle on commence certains cours:


Ces dessins qu’un élève dicte à l’autre permettent de réinvestir le lexique et les structures de la séance précédente.

Quelque soit le lexique que vous introduisez de le laissez pas de côté, réinvestissez le autant de fois que nécessaire. J’ai par exemple cherché des images pour réutiliser le vocabulaire des moyens de transports, des couleurs et des animaux.

Sans titre-1

PDF ici : Grandes images pour parler et petites images à collectionner

J’ai aussi réutilisé une de mes vidéos fétiches,

le but étant de trouver un maximum de phrases à dire avec le vocabulaire qu’ils connaissent déjà (pour vous aider à exploiter une vidéo en production orale avec des tout petits voici ma façon de faire)

J’espère que ces idées pourront vous aider. Elles sont à adapter à vos élèves, vos envies, … j’adapte ma progression à la saison, aux événements, aux demandes des enfants mais en gardant à l’esprit de :

  • noter tout nouveau vocabulaire appris dans le cahier et si possible en faire une flashcard
  • le réutiliser autant que possible et dans des situations différentes
  • user et abuser des jeux de révision du vocabulaire (memory, jeu de kim, loto, cartes à gagner, collectionner, compétitions élève/élève mais aussi et surtout élève/prof…)
  • et puis des fois lâcher du lest et juste s’amuser, danser, chanter et sauter partout 🙂