Le requin du bocal

Comme je l’ai déjà dit, certains de mes élèves sont abonnés à l’école des loisirs et reçoivent ainsi 8 livres par an. Je les ai abonnés à une collection adressée à des plus petits qu’eux, du coup les histoires peuvent parfois être un peu « bébé » aux vues de leur âge mais le niveau de langue est bien plus adapté au leur. Ce qui est intéressant pour moi, dans ces abonnements, plus que l’histoire, c’est qu’ils arrivent à lire des livres en français. Quel plaisir face à une histoire dont on ne comprend pas la moitié des mots?? Ici, peu importe le contenu, les enfants se régalent à lire et comprendre!

Même si la moitié de la classe n’est pas abonnée, je raconte toujours l’histoire en classe pour que tout le monde en profite, puis  je les distribue et les non-abonnés feuillettent avec leurs copains.

Si c’est parfois une lecture cadeau, sans exploitation pédagogique, là l’occasion était trop belle et ce livre est tombé à point, juste à la fin de notre travail sur le thème des animaux.

Le livre s’appelle « Le requin du bocal » et il est parfait pour mes niveaux 3.

Le requin du bocal

L’histoire est répétitive et rigolote. Il s’agit de Lili qui se met en tête d’avoir un animal de compagnie, mais ses parents lui donnent toujours une raison de changer d’idée : les crocodiles pleurent tout le temps, les ours ronflent trop, …..

Nous reprendrons après coup les différents animaux que Lili a voulu adopter et nous retrouverons grâce aux dessins les raisons pour lesquelles les parents de Lili trouvent que ce n’est pas vraiment une bonne idée…. La bonne occasion pour nous de retravailler un peu de vocabulaire déjà connu et le pluriel des verbes.

Le requin du bocal_02Finalement, forts de tous ces arguments, ses parents lui proposent d’adopter…. un requin du bocal ! Lili s’enthousiasme pour l’idée sans trop savoir ce que c’est. Mes élèves aussi.

J’arrête alors de raconter l’histoire, et je demande à mes élèves d’imaginer ce que ça peut bien être. Ils ne connaissent pas le mot bocal et je me garde bien de leur dire ce que c’est malgré leurs questions. Ils ont le vocabulaire de l’aquarium, celui des animaux et je leur demande donc à ce moment de décrire et dessiner ce que eux pensent être le fameux requin.

Le requin du bocal_01A ce niveau là, après un mois de travail sur les descriptions des animaux, de leur habitat, leur nourriture, leurs caractéristiques….. l’exercice se fait tout seul et je suis contente du travail qui a été fait jusque là. Les enfants peuvent laisser libre court à leur imagination et certains trouvent effectivement la clé, d’autres pas, en tout cas une fois l’exercice terminé par tous, on  s’amuse bien à comparer les dessins au vrai « requin » de l’histoire  que je leur montre enfin: c’est un petit poisson rouge nommé Bubulle.

Dans le fichier PDF il y a les 2 exploitations présentées ci dessus, la correction de la première fiche (les phrases au pluriel) mais aussi le petit dictionnaire et des « flashcards » des différents animaux et verbes rencontrés dans l’histoire (faire des grimaces, des calins, se coiffer, se battre, ronfler, ….). On les a utilisées pour formuler à l’oral des phrases telles que « les parents de Lili ne veulent pas de….. parce qu’ils….. » en manipulant les images. Ces flashcards sont à utiliser et réutiliser au cours de l’année pour ne pas oublier ce vocabulaire.

Le tout à télécharger ICI Le requin du bocal

Emmanuelle Eeckhout est également l’auteur de « NUIT » un album sans texte qui est très bien à exploiter avec les petits.