Vocabulaire de l’HIVER

Je ne révolutionnerai pas la pédagogie avec ce document, mais ça peut toujours servir donc je partage, tant que la saison s’y prête.

Un mémo du vocabulaire de l’hiver et une version sans le texte que j’ai utilisée comme flashcards.

Vocabulaire Hiver

Pour travailler le vocabulaire j’ai testé un nouveau jeu: un Morpion en équipe où pour pouvoir dessiner son rond O ou sa croix X dans la grille il fallait trouver le mot de la carte.

Si l’équipe ne trouvait pas, je proposais la carte à l’autre équipe, si aucune ne trouvait je mettais la carte de côté et j’offrais la possibilité de regarder sur le Mémo avant de rejouer avec toutes les cartes qui avaient posé problème.

Ca a très bien marché, après quelques parties tout le vocabulaire nouveau était mémorisé! Je vais adopter ce jeu je pense 😀

Pour jouer un peu plus autour de ce thème, on a aussi fait un « dessinez/mimez (au choix) c’est gagné! » avec des phrases que je joins au fichier et une course de pingouin avec un ballon/oeuf entre les jambes pour aller récupérer des morceaux de ce puzzle (trouvé sur Pinterest). Un chouette moment de jeux en français!PUZZLE Pingouin

 

Le fichier PDF ici : FLASHCARDS et VOCABULAIRE de l’HIVER

Bon voilà, maintenant que ça c’est fait, le printemps peut arriver! 😀

Publicités

Le « qui est-ce » des hiboux : couleurs/accessoires

Si les années précédentes j’avais mes propres classes, cette année je ne suis qu’intervenante dans plusieurs classes. Intervenante en production orale uniquement. Ce qui modifie forcément la façon de préparer mes cours.

J’ai peu de temps dans chaque classe (3 à 4 périodes de 40 minutes) et il faut donc que ces cours soient « productifs » : que les enfants parlent le plus possible.

Si je pouvais me permettre les autres années d’introduire tranquillement le thème, de faire bricoler, colorier, découper, personnaliser mes supports de production orale par les élèves eux-mêmes tout en écoutant des chansons, (à la belle vie….)  ….  cette année au contraire j’arrive avec mon matériel tout prêt. Et c’est parti !

Ainsi sur l’idée du jeu de « qui est-ce ? » qui m’est chère ( dérivée ici avec les vêtements, ici avec les monstres) parce qu’elle plait énormément aux enfants et les fait parler, systématiser en jouant des structures importantes j’ai trouvé et utilisé un support très amusant et tout prêt pour réviser les vêtements et les couleurs et pour travailler la structure du verbe avoir (j’ai/je n’ai pas) :

Ces petits hiboux colorés et accessoirisés sont le travail d’une chouette (haha) illustratrice: Mary Birdy (Clic Blog) qui m’a donné l’autorisation de partager ici mon travail à partir de ses images.

Mon approche a été divisée en plusieurs étapes/séances :

1. J’ai / Je n’ai pas de + vocabulaire

J’ai préparé des cartes avec le vocabulaire qu’on retrouvera sur les animaux. Pour la plupart il était connu des élèves mais cela m’a permis d’introduire les mots qu’ils ne connaissaient pas. Dossier complet_02Dossier complet_01

Nous les avons découvertes. Puis triées au tableau par colonne : un / une / des.

Puis j’ai introduit la structure j’ai / je n’ai pas et nous avons joué à se poser des questions (moi d’abord, puis eux entre eux….) avec l’aide du panneau à la vue de tous.

Vers la fin de la séance, j’enlève cette affiche et pour la plupart, la structure est acquise (pour le moment….)

2. Il a / Il n’a pas de + description des oiseaux

Un par un je montre un des oiseaux (ravissement des enfants à chaque fois !) et, avec l’aide des cartes vocabulaires, un enfant pose des questions avec la structure : il a un…? et tous les enfants répondent en coeur : oui, il a un … ou bien:  non, il n’a pas de….

Et pour finir, on pose la question de la couleur: il est vert? rouge? (avec pour simple réponse oui, ou non pour ne pas qu’ils se mélangent entre être et avoir au négatif, pour l’instant)

resim209

resim211

Bien que répétitive cette activité a beaucoup plu aux enfants pour plusieurs raisons selon moi :

– la curiosité et le plaisir de découvrir chaque nouvel oiseau et la variété de ceux-là

– grâce à l’activité précédente, et le fait qu’ils avaient les cartes de vocabulaire à disposition, ils n’étaient pas à court d’inspiration

– on a eu le temps de faire passer chaque enfant

– le fait de répéter tous ensemble la réponse a créé un dynamisme et était amusant

Et voilà les ptits machins fin prêts pour l’activité du qui est qui.

3. Le grand final: le qui est qui.

Le grand final, l’aboutissement, Tadaaaa !

Pour ceux qui connaissent mes précédentes activités du genre, ben c’est pareil. POur les autres, le principe est simple, on affiche tous les oiseaux au tableau. Un enfant sort de la classe, pendant ce temps là, la classe choisit un des oiseaux et l’enfant revient et tente de retrouver l’oiseau en question en posant des questions.

Exemple: Si l’enfant demande: « Il a des lunettes? »  et que la classe répond « Non il n’a pas de lunettes » il enlève tous les oiseaux à lunettes et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il retrouve l’oiseau choisit, sous les applaudissements de la classe 🙂

Il y a aussi un raisonnement logique intéressant à travailler à cet âge là (j’enlève ceux qui ont des lunettes ou ceux qui n’en ont pas…. ça n’est pas évident pour tous)

Tous les documents ici  en PDF: Les oiseaux Dossier complet

Les vêtements des amis de Splat le chat

Voilà une activité que j’ai préparée et que les enfants adorent .

Je suis partie de cette image de l’album Splat le chat qui est notre chouchou cette année en niveau 3

Bonjour Splat

L’image qui est une double page dans l’album est rigolote et nous l’avons donc affichée au rétro projecteur pour pouvoir décrire tous ces petits chats, leurs vêtements, leur couleur.

Puis j’ai expliquée aux enfants qu’on allait créer nous aussi une joyeuse classe de chats et qu’on allait les habiller. En fait, je leur fais créer un jeu du « Qui est qui? » qui va nous permettre de travailler le production  et la compréhension orales autour des vêtements.

Voilà donc les chats nus. Chaque élève à cette feuille en A4, avec un chat garçon et une fille. Cette feuille n’est pas à découper (pas avant que l’activité manuelle soit complètement terminée).Vêtements Splat_01

Puis je leur distribue les vêtements sur une feuille A3. On les nomme, on relis la consigne : 3 vêtements maximum par chat, à découper, coller sur les chats et colorier selon leur envie. Vêtements Splat_02

Certains vêtements sont pour les garçons, d’autres pour les filles et d’autres peuvent aller aux 2. Avec les nombreuses combinaisons possibles de vêtements et les couleurs qu’y mettront les enfants on arrive ainsi à une jolie collection de chats et de chattes uniques. Une fois chaque chat habillé, je demande aux élèves de nommer leurs 2 chats, j’écris les noms  au marqueur (important, il faut que ça se voit de loin !) dans la case prévue à cet effet sous chaque chat, les élèves découpent la feuille A4 pour séparer leurs 2 chats et je récupère ainsi toutes les cartes.

Puis on affiche tous ces chats au tableau, on fait sortir un enfant de la classe, on choisit un chat ensemble (c’est là que les prénoms des chats sont utiles) et l’enfant que revient doit le trouver en posant des questions.

Exemple:

L’enfant qui joue: est-ce qu’il porte un chapeau?

La classe : Non, il ne porte pas de chapeau. (l’enfant enlève tous les chats à chapeaux du tableau).

Les enfants adorent ce jeu et ils assimilent sans s’en rendre compte le vocabulaire des vêtements, les structures adéquates (les verbes porter, avoir, la question avec est-ce que, la négation….) et j’ai gardé tous les chats que je ressors régulièrement quand il me reste 10 minutes de libre en fin de cours.

Le document complet est à télécharger ici Vêtements Splat

Mise à jour (le 22 Mai)

Photos en situation

CE Le rêve de Rémy

J’avais promis à mes élèves qu’on regarderait le dessin animé Ratatouille à la fin de notre travail sur les aliments.

Ils ont adoré et le niveau de langue était relativement adapté (ce qui est rare….) Je le conseille vivement pour un équivalent Niveau 3 (3ème année de primaire) et plus.

J’avais commencé à préparer des exploitations du dessin animé mais je suis déjà un peu en retard dans le programme et je ne vais pas avoir le temps de me pencher dessus avec les élèves malheureusement.

Par contre j’ai préparé une compréhension écrite à partir du personnage de Rémy, le petit rat qui cuisine comme un chef. Cette fois, Rémy en a marre de Paris et de la pluie et il rêve de soleil et d’aventure.

Il y a peu de difficultés dans le texte. Il reprend du vocabulaire qu’on a travaillé récemment mais dans un contexte complètement différent et c’est là que réside la difficulté: transposer des connaissances et un personnage connu à une situation nouvelle.

J’essaie d’inclure des images et des tournures de phrases différentes dans mes évaluations de C.E. pour que les élèves soient obligés de se détacher du mot à mot et s’appliquent à la compréhension générale du texte.

Voilà donc pour télécharger le rêve de Rémy CE Le rêve de Rémy  (qui soit dit en passant n’est pas totalement étranger à mon léger ras-le-bol de l’hiver….)