Entrainement à la compréhension écrite: C’est la nuit

Voici un petit album très mignon qui traite du sujet essentiel de l’exclusion des lapins en peluche par les vrais lapins. (Élevons-nous contre cette injustice!)

c-est-la-nuit--magali-bonniol_4228054-L

J’ai voulu l’utiliser pour initier les jeunes lecteurs au travail de compréhension de texte.

La compréhension écrite est un exercice difficile qui combine la compétence « lecture » à proprement dit (=déchiffrer des mots et comprendre des phrases) à la capacité à exécuter des consignes et à faire des exercices spécifiques. C’est cette deuxième compétence que j’ai travaillée avec une petite série d’exercices stéréotypés et tout simple.

Ces exercices: vrai/faux, retrouver les personnages, cocher la bonne réponse… reviendront tout au long de leur « carrière » d’écolier et nécessitent un entrainement.

En terme d’organisation, si vous n’avez jamais fait ce type de travail avec vos élèves je vous propose de commencer par une approche orale assez classique : raconter l’histoire avec le vrai livre et des mots adapté, travailler sur le vocabulaire puis la structure de la phrase avec des flashcards, rejouer l’histoire avec des figurines au tableau.

Sans titre-1

Voici tous les DOCS à télécharger en PDF:

 Flashcards C’est la nuit  Figurines C’est la nuit     Flashcards des Verbes C’est la nuit

Voici aussi un dictionnaire de référence du vocabulaire de l’histoire à lire, relire et garder à portée de main pendant tout le travail.

Sans titre-1

Le PDF : C’est la nuit dico

Ainsi l’histoire et le vocabulaire connus il sera plus facile pour les élèves d’entrer dans la lecture du texte et de s’entrainer aux différents exercices classiques d’une compréhension écrite.

Je voulais quand même un support de lecture, malheureusement comme c’est souvent le cas le niveau de langue du texte n’était pas adapté à des enfants non-francophones. Je l’ai donc simplifié en m’attachant à reprendre le vocabulaire et les structures que j’avais utilisés lors de la phase orale et je l’ai mis en page sous forme de mini-livre. Vous connaissez les mini-livres? Moi j’adore : d’une simple feuille A3 on fait un petit livre de 8 pages.

Pour la technique de pliage, merci youtube (en vrai c’est très très simple!)

Et voici le mini-livre de C’est la nuit.

En cliquant sur l’image vous l’aurez en grande taille et vous pourrez l’imprimer en A3

Mini livre C'est la NUIT

 

Et voici les petits exercices. Si c’est la première fois vous pouvez les faire en classe entière, au projecteur. De même, les cadres vides sous chaque question sont pour la rédaction d’une réponse (un mot ou une phrase selon le niveau des élèves), là aussi ça peut être remplit collectivement.

Sans titre-1

Le PDF : C’est la nuit Exos

Pour terminer le travail, les plus motivés d’entre vous pourraient se lancer dans une activité artistique. Je trouve le visuel de l’album très beau.

Le paysage nocturne est simple à recréer : un fond peint en bleu et noir, des paillettes pour les étoiles, une belle lune brillante, des feuilles et des arbres en ombre et voilà un joli décor pour rejouer l’histoire avec les figurines pourquoi pas faites en feutrine.

Il est aussi possible de travailler sur les différents moments de la journée (matin, journée, soir, nuit), de parler des couleurs qui les caractérisent et de colorier un même paysage pour chacun. Et plein d’autres choses … 🙂

Si ce joli livre vous a aussi inspiré et que vous avez d’autres idées n’hésitez pas à m’en parler

Bonne nuit!

Nuit

Caché

Vous n’êtes pas sans savoir que j’affectionne les livres de l’école des loisirs et notamment parce qu’ils ont un système d’abonnement très abordable qui fonctionne de l’étranger. J’encourage toujours mes élèves à s’y abonner.

Puisqu’il s’agit d’un public FLE je conseille aux parents de choisir une tranche d’âge inférieure à l’âge de leur enfant pour que le niveau de langue leur soit accessible et que l’expérience leur soit bénéfique. Qui voudrait lire un livre où il ne comprend rien?

Voici l’album Caché, de Stéphanie Blake qui, au passage, a une formidable bibliographie à exploiter en FLE précoce (mes préférés: Je veux des pâtes, Poux, Au loup!)

1

Voici un petit livre cartonné à destination des petits (maternelle) en langue maternelle mais qui sera tout à fait intéressant à exploiter au niveau langagier dans les premières années de l’école primaire pour des élèves qui apprennent le français.

Le principe est simple: chaque page correspond à un lieu (le parc, Paris, la boulangerie, le zoo…) et Petit Loup s’y est caché, à nous de le retrouver. Les illustrations sont colorées et détaillées, les thèmes variés. C’est donc un support idéal pour travailler la description (avec il y a), le vocabulaire spécifique de ces lieux, les couleurs et la localisation (avec est ou se cache+ sur/sous….) .

J’ai donc créé un ensemble de supports pour travailler la production orale autour de ces objectifs.

  • Un petit dictionnaire pour chaque page de l’album à réviser/apprendre au préalable ainsi que les Flashcards correspondantes

3 PDF à télécharger ici : Dico Caché 1Dicos Caché 2FC

Sans titre-1

 

  • Un poster A3 de chaque page avec de petits caches à mettre par dessus.

PDF à télécharger ici: Posters A3 et caches

2

Sur ces caches j’ai gommé le Petit Loup. Ainsi la première fois que les élèves voient l’illustration, on y ajoute les petits caches et le personnage à trouver n’est pas là. On peut décrire l’image en utilisant les couleurs (le lion est rouge ou bien il y a un lion rouge. Je préfère choisir une structure par séance et m’y tenir si elle est nouvelle ou pas acquise ce qui est le cas dans les petites classe de 1ère ou 2ème année de primaire. )

Il s’agit ensuite d’un jeu. Il faut que les élèves fassent des hypothèses sur là où se cache le loup, à l’aveugle en utilisant les prépositions de localisation :sur, sous, dans, à côté de, devant, derrière. Si sa phrase est juste on enlève le cache et on vérifie son hypothèse. Selon le niveau des élèves on en peut profiter pour systématiser la réponse négative (Non, Petit Loup n’est pas sur le zèbre).

 

  • Des petites cartes  où j’ai placé Petit Loup ailleurs dans les décors de Paris et du zoo qui sont mes préférés

2PDF couleur à télécharger ici, Cartes PO Zoo, Cartes PO Parispuis ici les Petits loups à découper et enfin les cartes PO Noir et Blanc

5 6

Un enfant en pioche une et décris à un camarade la localisation de Petit Loup.  Celui-ci à à sa disposition le décor vierge et des Petits Loups découpés et doit donc en prendre un et le placer au bon endroit avant de vérifier sur la carte.

Avec les cartes de Paris on travaillera sur les prépositions sur, à côté de, derrière. Avec celles du zoo on pourra travailler sur, sous, devant, derrière, à côté de.

A vous de voir si vous travaillez les prépositions l’une après l’autre où si vos élèves sont assez à l’aise pour que toutes les cartes soient mélangées.

Vous trouverez aussi ces mêmes cartes en noir et blanc si vous voulez les utiliser pour créer des exercices de production écrite.

  • Des supports supplémentaires pour la dernière page qui est parfaite pour travailler (réviser ou introduire) les pièces de la maison.

Des étiquettes sur les pièces de la maison et un poster-référence à afficher dans la classe.

3

Et pour travailler plus en détail la localisation avec les pièces mais aussi les objets de la maison des posters avec des petits loups partout (derrière le lit des parents, sur la télé du salon, devant la baignoire, sous les escaliers….) et des petits loups à découper et à placer au bon endroit.

4

C’est un jeu qui peut se jouer en collectif: un élève au tableau place les loups sur le poster vierge en écoutant les consignes de ses camarades qui se passent le poster modifié. Mais il est encore plus pertinent d’y jouer ensuite par binôme. Dans ce cas le vocabulaire de la maison et de ses objets doivent être bien travaillés en amont pour que ça fonctionne.

L’ensemble dans un PDF à télécharger ici Localisation Maison+loups+mots

  •  Et enfin parce qu’on n’est pas toujours obligé de travailler, un bonus plaisir, un coloriage à partir de la page du zoo que je trouve particulièrement savoureuse (si on clique on l’a en grand, 😉 yeay

Coloriage Zoo

Demain, je te mangerai

Voilà un petit album que j’aime bien. Mes élèves l’avaient reçu il y a quelques années dans le cadre d’un abonnement à l’école des loisirs.

9782211203647

On en avait alors profité pour travailler le trop/ pas assez. Comme toujours j’avais modifié le texte (oui oui sacrilège….). Avec cette classe on travaillait le futur proche et les structures infinitives et le futur simple n’était pas encore envisageable. Cette histoire était tout à fait modifiable pour travailler ces objectifs.

Très rapidement et naturellement on en est arrivé à le théâtraliser et c’est devenu un petit rituel que de le jouer à presque chaque cours. Bien sûr tout les garçons voulaient jouer le chasseur et toutes les filles le petit chaperon rouge. Un bon moyen d’ancrer les structures en tout cas!

J’ai réutilisé ce livre plus récemment avec des élèves moins avancés.

Comme c’est un album très visuel et répétitif nous avons utilisé des figurines pour reraconter l’histoire encore et encore.

P1240121

En PDF à télécharger : Figurines A3 

On a travaillé la structure de phrase avec mon code couleur habituel …

Sans titre-2

Cadres+ne pas… et des flashcards (pour changer…)

 Le loup mange le petit chaperon rougeLe loup ne mange pas le petit chaperon rouge

Ce code couleur et la manipulation des figurines sont vraiment des repères visuels pour beaucoup d’élèves qui ont tendance à balancer les mots qu’ils connaissent sans essayer/savoir les ordonner.

Il est essentiel, pour moi, dès la construction de phrases simples. J’explique qu’il soit toujours y avoir un mot rouge. Je n’ai pas de Flashcard pour les verbes être et avoir, on écrit directement en rouge dans le cadre quand on les utilise.

Ces cadres me sont aussi d’une grande aide quand on passe à une phrase un peu plus complexe comme ici avec un « parce que ». Mes élèves ont du mal à placer un sujet après le « parce que », ils l’oublient presque systématiquement. Avec ce repère et la manipulation de flashcards, ce qu’on attend d’eux devient concret.

Phrase avec parce que

J’en ai aussi profité pour leur faire comprendre le remplacement d’un nom par un pronom personnel. Quand une flashcard se répétait 2 fois dans notre phrase on remplaçait la 2ème par le pronom approprié.

Phrase avec parce que et pronom

En PDF à télécharger : les Flashcards des personnages:  FC et des adjectifs : FC adjectifs et verbe

 

Pour ancrer ce travail à l’écrit voici quelques fiches d’exercices sur la description (est ou sont) et les pronoms personnels.

 Sans titre-1

En PDF à télécharger :Adjectifs et Pronoms personnels

Voici aussi un petit dictionnaire du vocabulaire et un résumé de l’histoire avec des images pour faciliter la lecture des enfants et revoir le vocabulaire (2 versions avec 2 niveaux de difficultés). La bonne nouvelle c’est que ces résumés peuvent vous servir de base pour travailler sur cet album même si vous ne l’avez pas dans votre bibliothèque.

Sans titre-2

En PDF à télécharger :Histoire à trous, Histoire avec images , Dico

Enfin voici pour les plus jeunes un coloriage de la forêt dans laquelle se promène le loup et des petites figurines à découper et coller dans la forêt pour finir de s’approprier l’histoire (si on veut embêter nos élèves jusqu’au bout on peut donner des consignes pour placer les personnages, sur, sous, à gauche, à droite….)

Sans titre-3

En PDF à télécharger :ColoriageEtiquette a coller

Voilà, amusez-vous bien mes ptits loups !

Le requin du bocal

Comme je l’ai déjà dit, certains de mes élèves sont abonnés à l’école des loisirs et reçoivent ainsi 8 livres par an. Je les ai abonnés à une collection adressée à des plus petits qu’eux, du coup les histoires peuvent parfois être un peu « bébé » aux vues de leur âge mais le niveau de langue est bien plus adapté au leur. Ce qui est intéressant pour moi, dans ces abonnements, plus que l’histoire, c’est qu’ils arrivent à lire des livres en français. Quel plaisir face à une histoire dont on ne comprend pas la moitié des mots?? Ici, peu importe le contenu, les enfants se régalent à lire et comprendre!

Même si la moitié de la classe n’est pas abonnée, je raconte toujours l’histoire en classe pour que tout le monde en profite, puis  je les distribue et les non-abonnés feuillettent avec leurs copains.

Si c’est parfois une lecture cadeau, sans exploitation pédagogique, là l’occasion était trop belle et ce livre est tombé à point, juste à la fin de notre travail sur le thème des animaux.

Le livre s’appelle « Le requin du bocal » et il est parfait pour mes niveaux 3.

Le requin du bocal

L’histoire est répétitive et rigolote. Il s’agit de Lili qui se met en tête d’avoir un animal de compagnie, mais ses parents lui donnent toujours une raison de changer d’idée : les crocodiles pleurent tout le temps, les ours ronflent trop, …..

Nous reprendrons après coup les différents animaux que Lili a voulu adopter et nous retrouverons grâce aux dessins les raisons pour lesquelles les parents de Lili trouvent que ce n’est pas vraiment une bonne idée…. La bonne occasion pour nous de retravailler un peu de vocabulaire déjà connu et le pluriel des verbes.

Le requin du bocal_02Finalement, forts de tous ces arguments, ses parents lui proposent d’adopter…. un requin du bocal ! Lili s’enthousiasme pour l’idée sans trop savoir ce que c’est. Mes élèves aussi.

J’arrête alors de raconter l’histoire, et je demande à mes élèves d’imaginer ce que ça peut bien être. Ils ne connaissent pas le mot bocal et je me garde bien de leur dire ce que c’est malgré leurs questions. Ils ont le vocabulaire de l’aquarium, celui des animaux et je leur demande donc à ce moment de décrire et dessiner ce que eux pensent être le fameux requin.

Le requin du bocal_01A ce niveau là, après un mois de travail sur les descriptions des animaux, de leur habitat, leur nourriture, leurs caractéristiques….. l’exercice se fait tout seul et je suis contente du travail qui a été fait jusque là. Les enfants peuvent laisser libre court à leur imagination et certains trouvent effectivement la clé, d’autres pas, en tout cas une fois l’exercice terminé par tous, on  s’amuse bien à comparer les dessins au vrai « requin » de l’histoire  que je leur montre enfin: c’est un petit poisson rouge nommé Bubulle.

Dans le fichier PDF il y a les 2 exploitations présentées ci dessus, la correction de la première fiche (les phrases au pluriel) mais aussi le petit dictionnaire et des « flashcards » des différents animaux et verbes rencontrés dans l’histoire (faire des grimaces, des calins, se coiffer, se battre, ronfler, ….). On les a utilisées pour formuler à l’oral des phrases telles que « les parents de Lili ne veulent pas de….. parce qu’ils….. » en manipulant les images. Ces flashcards sont à utiliser et réutiliser au cours de l’année pour ne pas oublier ce vocabulaire.

Le tout à télécharger ICI Le requin du bocal

Emmanuelle Eeckhout est également l’auteur de « NUIT » un album sans texte qui est très bien à exploiter avec les petits.

Je m’appelle Pouët

Certains de mes élèves sont abonnés aux livres de l’école des loisirs ce qui est vrai atout en terme de motivation pour les enfants et d’apport de nouveaux supports pour les profs.

Les enfants adorent recevoir ces livres que je raconte toujours et exploite, parfois, en classe. Il suffit que l’histoire leur plaise pour qu’ils feuillettent et essaient de lire l’album créant des jaloux parmi ceux qui ne sont abonnés et provoquant donc de nouveaux candidats à l’abonnement pour l’année suivante.

Je mets donc toute mon énergie à raconter l’histoire pour que perdure ce plaisir d’écouter, de lire, de feuilleter  ….

9782211207232

Nous venons de recevoir, raconter et distribuer ce album aux enfants.

Je précise que je ne lis(presque )  jamais exactement le texte original, à peu près toujours trop compliqué pour mes ptits machins. Je garde la trame de l’histoire, introduit un peu de vocabulaire spécifique mais adapte toujours mon langage à leur niveau et aux objectifs lexicaux et syntaxiques visés.

Comme toujours, je me suis servie de l’album comme excuse pour revoir des notions sur lesquelles on travaille.

En devoir du soir voilà un petit exercice qui permet de rappeler l’histoire et de travailler la négation. C’est la première fois qu’ils ont à systématiser à l’écrrit l’impératif même si, évidemment, ils ont largement l’occasion de l’entendre dans ma bouche, en classe. Ca les a quelque peu déconcerté que pour une fois j’insiste pour qu’il n’y ait pas de sujet (alors qu’en général la présence obligatoire du sujet, qu’on peut occulter dans leur langue maternelle, et qu’ils occultent donc en français, c’est un peu mon cheval de bataille!)

Il est aussi intéressant de retravailler la contraction du « ne ».

Je m'appelle Pouet négation_01

A télécharger ici Je m’appelle Pouet négation

Et pour approfondir la question de l’utilisation d’albums en classe de FLE voilà un lien très intéressant.