Activité de Production orale « clé en main » ;)

Voilà une activité « clé en main » créée par mon collègue/ami/frère pédagogique et spirituel 😉 alias Monsieur Pied (Kasdedi) et moi-même avant de raccrocher les stylos pour l’été.

Pourquoi « clé en main » parce qu’on a essayé de penser aux tenants et aboutissants. A ce qui serait nécessaire. Sauf que l’activité a été créée en fin d’année et n’a donc pas été « mise en situation », testée sur les enfants. Elle est donc forcément perfectible !

Il s’agit d’une situation pour faire parler nos élèves. Parce que parler ne s’improvise pas. Il faut un objectif, des supports pour ne pas manquer d’inspiration (il ne s’agit pas d’un exercice d’imagination), et un cadre linguistique.

Avec cette activité liée à l’album « Le géant de Zéralda » nous voulons travailler le lexique de la nourriture et de la quantité mais aussi les fonctions de communication liées à l’acte de commander quelque chose, de compter, payer.

Le marché de Zéralda_01

Le principe est celui ci: Zéralda arrive en ville avec sa charrette remplie de produits de sa ferme qu’elle veut vendre. Face à elle les villageois ont un budget et une liste de courses. Zéralda est aidée d’un commis/caissier qui tient les compte de ce qu’il lui reste à vendre et encaisse l’argent des villageois. Afin  que les villageois gourmands n’achètent pas d’un coup toutes les fraises mais achètent raisonnablement  ils devront créer un petit menu (entrée/plat/dessert) avec leurs achats.

Le fichier comprend une explication du déroulement de l’activité (elle s’organise à partir d’un groupe de 14/15 élèves mais chaque classe peut l’adapter selon son effectif), la liste des produits de Zéralda, leur quantité, leur prix, les flash cards des produits en nombre équivalent, des faux billets de 5 et 1 euro, le menu à réaliser par les clients, leur liste de course. A priori tout ce qui est essentiel au déroulement de l’activité.

POur télécharger tout le fichier en PDF on clique ici: Le marché de Zéralda

Le géant de Zéralda, Lexique et exploitation

Voici le complément de mon premier article sur Le géant de Zéralda (‘Clic »)

  • J’ai enfin fini de  numériser le lexique de l’album, en tout cas celui que moi j’exploite. Je choisis forcément le vocabulaire qui sert à la compréhension globale de l’album, qui m’est utile à ce moment là mais aussi que je pourrai facilement réutiliser tout au long de l’année.

PDF du lexique complet à télécharger ici Le géant de Zéralda Dico

  • Egalement, une  fiche de compréhension golbale de l’album à télécharger ici: CO Questions ZeraldaCO Questions Zeralda
  • Un travail de Production Ecrite à partir des images de l’album PE ZeraldaPE Zeralda

Pour d’autres descriptions avec être et avoir

Voilà qui devrait vous garder occupés un ptit moment ! En fouillant un peu sur la toile il y a de nombreuses autres propositions d’exploitation par des instits essentiellement qui peuvent être intéressantes pour nous. J’utilise pour ma part une remise en ordre de l’histoire que j’avais trouvé sur la toile mais dont je ne retrouve pas la source malheureusement. Elle sert de canevas aux élèves pour re-raconter l’histoire. Donc fouillez et n’hésitez pas à me faire savoir si vous trouvez des choses intéressantes !

Mise à jour mars 2017: J’ai réutilisé cette histoire dernièrement et y ai apporté du matériel complémentaire.

Le géant de Zéralda

Voilà un album que j’aime bien. Il nous permet d’introduire les aliments, la cuisine mais aussi beaucoup de lexique intéressant, de descriptions, …. Il est très adapté pour mes élèves de niveau 3. On l’exploite, on l’exploite, on en tire tout c’qu’on peut 🙂

J’ai donc de nombreuses fiches à partager que je suis en train de numériser petit à petit et qui viendront progressivement.

Voilà donc pour commencer comment on le raconte :

  • A la « lecture » (adaptée) d’un nouvel album je propose presque systématiquement aux élèves une petite fiche d’écoute active que l’on lit ensemble au préalable. Ils doivent donc repérer ces mots inconnus pendant que je raconte l’histoire et en déduire le sens.

Je trouve ça intéressant parce que ça leur permet:

–  d’anticiper sur la compréhension de l’histoire grâce aux images.

– de travailler la déduction, d’imaginer le sens d’un mot grâce à son contexte.

– de préparer le terrain pour la mémorisation du lexique. Parce qu’il aura deviné le sens du mot, l’élève aura eu un rapport actif, impliqué avec mot qui sera, du coup, je crois, plus facilement retenu.

– d’être aussi plus attentif à l’histoire, même si c’est rarement nécessaire : les élèves adorent qu’on leur raconte des histoires. Mais ce petit jeu de repérage des mots leur plait et ils s’intéressent alors aux mots que j’utilise précisément, et pas uniquement à l’histoire .

Fiche d’écoute active à télécharger ici : Ecoute active de l’histoire ZeraldaEcoute active de l'histoire Zeralda_01

A suivre…