Lire une histoire tout seul!

Les livres: les parents en sont demandeurs, les profs aussi bien sûr mais ceux qui les aiment le plus ce sont les élèves.

Je n’ai jamais forcé un élève à lire un livre en français, ça s’est toujours fait avec enthousiasme mais à une seule condition : qu’il soit compréhensible. Pouvoir deviner grâce à quelques mots et aux images ce qui se passe, ça n’est pas suffisant. Non seulement ça frustre le lecteur mais en plus.. il n’apprend rien, noyé dans le trop de nouveau.

Il faut un texte simple, des répétitions, des structures maîtrisées et une dose raisonnable de vocabulaire et structures inconnus.

Je ne trouve pas ce que je cherche dans le commerce et encore moins en étant loin, par contre comme j’ai beaucoup de livres sous la main. Je les réadapte, les réécris pour mes élèves.

Voilà une histoire adaptée de « Vive les mariés » édité chez Nathan, Première lecture. C’est mignon, chouettement écrit par Mymi Doinet, très joliment illustré par Peggy Nille.

vignette

Vous trouverez une histoire de 13 pages réécrite simplement, tout a fait compréhensible pour un enfant qui a acquis les bases du français. Le vocabulaire susceptible d’être nouveau est présenté sous forme d’images pour la plupart.

rita

Cette histoire et les exercices liés vous permettront de faire travailler vos élèves sur la conjugaison du présent, le genre des adjectifs, le lexique des métiers, la structure infinitive avec « vouloir », le futur proche et la conjugaison des verbes pronominaux.

J’ai divisé la lecture en 3 parties de 4 pages, je laissais la page du lexique expliqué à côté, faisait raconter par les élèves ce qu’ils avaient compris, une de mes élèves a même tapé les mots clés sur internet pour trouver l’original du livre et l’a ensuite emprunté à l’institut français, pour connaître la fin avant les autres. C’est un bonheur de les voir lire, comprendre et aimer ça. Et c’est magique de les voir reraconter l’histoire parfois mot pour mot, avec des structures grammaticales qu’ils n’arrivaient pas à intégrer jusqu’à présent.

Voici les PDF:

PS: J’ai beaucoup de respect pour les auteurs, les illustrateurs et je n’entends en rien leur voler leur travail que j’adore. Ceci est publié avec l’accord de l’auteure et de l’illustratrice qui sont adorables, talentueuses et je les remercie grandement! Faites commander leurs livres par vos médiathèques, les enfants vous remercieront ^^

Mise à jour (février 2017): J’ai repris cette histoire avec mes élèves pour pratiquer les structures: « être en train de » « venir de » « avoir besoin de » et « avoir envie de ». Voici les 2 petites fiches pour travailler dessus : RITA Etre en Train de Venir de Avoir besoin de Avoir envie deSans titre-1.jpg

Publicités

Souhaits pour 2017

Avec certains de mes élèves on attaque le verbe vouloir et la structure infinitive.

Voilà un petit support rapide pour les faire réfléchir et parler de leurs espoirs pour cette année toute neuve.

Un questionnaire, une page à dessiner et de supers images sur les rêves du Père Noël maintenant qu’il a terminé son travail acharné de fin d’année.voeux

le PDF à télécharger : vouloir-bonne-annee-2017

J’en profite pour vous souhaiter à toutes et à tous une très bonne année pédagogique 🙂 que vos élèves apprennent bien, comprennent tout, fassent leurs devoirs et vous écrivent des poèmes en français! (on a le droit de rêver!)

Mise à jour (février 2017) :  Un dictionnaire des activités à compléter avec les images du Père Noël (faire du tennis, du piano, du golf, des châteaux de sable, des gâteaux, du camping, bronzer, ramasser des coquillages,…) et les images en grand pour pouvoir les projeter et en parler

Le Pere Noel ne veut plus travailler.jpg

Les PDF : DICO des activités d’été du Père Noël  et Le Pere Noel en Eté IMAGES

Crédit pour les images: en grande partie Tom Browning et le reste Pinterest 🙂

 

Demain, je te mangerai

Voilà un petit album que j’aime bien. Mes élèves l’avaient reçu il y a quelques années dans le cadre d’un abonnement à l’école des loisirs.

9782211203647

On en avait alors profité pour travailler le trop/ pas assez. Comme toujours j’avais modifié le texte (oui oui sacrilège….). Avec cette classe on travaillait le futur proche et les structures infinitives et le futur simple n’était pas encore envisageable. Cette histoire était tout à fait modifiable pour travailler ces objectifs.

Très rapidement et naturellement on en est arrivé à le théâtraliser et c’est devenu un petit rituel que de le jouer à presque chaque cours. Bien sûr tout les garçons voulaient jouer le chasseur et toutes les filles le petit chaperon rouge. Un bon moyen d’ancrer les structures en tout cas!

J’ai réutilisé ce livre plus récemment avec des élèves moins avancés.

Comme c’est un album très visuel et répétitif nous avons utilisé des figurines pour reraconter l’histoire encore et encore.

P1240121

En PDF à télécharger : Figurines A3 

On a travaillé la structure de phrase avec mon code couleur habituel …

Sans titre-2

Cadres+ne pas… et des flashcards (pour changer…)

 Le loup mange le petit chaperon rougeLe loup ne mange pas le petit chaperon rouge

Ce code couleur et la manipulation des figurines sont vraiment des repères visuels pour beaucoup d’élèves qui ont tendance à balancer les mots qu’ils connaissent sans essayer/savoir les ordonner.

Il est essentiel, pour moi, dès la construction de phrases simples. J’explique qu’il soit toujours y avoir un mot rouge. Je n’ai pas de Flashcard pour les verbes être et avoir, on écrit directement en rouge dans le cadre quand on les utilise.

Ces cadres me sont aussi d’une grande aide quand on passe à une phrase un peu plus complexe comme ici avec un « parce que ». Mes élèves ont du mal à placer un sujet après le « parce que », ils l’oublient presque systématiquement. Avec ce repère et la manipulation de flashcards, ce qu’on attend d’eux devient concret.

Phrase avec parce que

J’en ai aussi profité pour leur faire comprendre le remplacement d’un nom par un pronom personnel. Quand une flashcard se répétait 2 fois dans notre phrase on remplaçait la 2ème par le pronom approprié.

Phrase avec parce que et pronom

En PDF à télécharger : les Flashcards des personnages:  FC et des adjectifs : FC adjectifs et verbe

 

Pour ancrer ce travail à l’écrit voici quelques fiches d’exercices sur la description (est ou sont) et les pronoms personnels.

 Sans titre-1

En PDF à télécharger :Adjectifs et Pronoms personnels

Voici aussi un petit dictionnaire du vocabulaire et un résumé de l’histoire avec des images pour faciliter la lecture des enfants et revoir le vocabulaire (2 versions avec 2 niveaux de difficultés). La bonne nouvelle c’est que ces résumés peuvent vous servir de base pour travailler sur cet album même si vous ne l’avez pas dans votre bibliothèque.

Sans titre-2

En PDF à télécharger :Histoire à trous, Histoire avec images , Dico

Enfin voici pour les plus jeunes un coloriage de la forêt dans laquelle se promène le loup et des petites figurines à découper et coller dans la forêt pour finir de s’approprier l’histoire (si on veut embêter nos élèves jusqu’au bout on peut donner des consignes pour placer les personnages, sur, sous, à gauche, à droite….)

Sans titre-3

En PDF à télécharger :ColoriageEtiquette a coller

Voilà, amusez-vous bien mes ptits loups !

Poésie : le départ

Certes c’est assez peu adapté à la période, juste avant de partir en vacances, mais on a en fait travaillée cette poésie au milieu d’année. Je l’ai trouvée je ne sais plus où que j’ai ensuite adaptée à mes élèves et qui nous a servi à :

– réutiliser les actions quotidiennes

– travailler la lecture de l’infinitif

– assimiler la structure pour+infinitif

Comptine pour+infinitif_01

Le PDF ici Comptine pour+infinitif

Le déjeuner des loups

On a travaillé sur cet album fort sympathique en tout début d’année, raison pour laquelle: le niveau de langue, les notions travaillées, le vocabulaire utilisé et aussi la mise en page de mes exercices sont un peu plus simples que ce que j’ai présenté dans des articles plus récents mais qui correspondaient à des activités de fin d’année.

Le déjeuner des loups couverture

J’ai utilisé cet album pour travailler le vocabulaire de la famille en plus du vocabulaire spécifique à l’histoire mais aussi pour introduire la structure infinitive (Une fiche de prep est incluse dans le dossier PDF dans laquelle j’explique comment j’amène la notion de structure infinitive à mes élèves) (évidemment je n’utilise pas le terme de « structure infinitive » avec eux) (jsuis pas folle….) (ils ont 8 ans….)

  • Concernant le vocabulaire et celui de la famille voilà:

une fiche d’écoute active de l’histoire ( Principe que j’utilise souvent et que j’ai déjà présenté ici )

Ecoute active de l'histoire_01

Le petit dictionnaire des mots nouveaux de l’album.Dico le dejeuner des loups_01

Un texte pour travailler les mots de la famille. J’ai trouvé le document original (mes excuses je ne sais plus où…) quelque part puis ai modifié le texte.Ecoute active de l'histoire_03

  • Pour ce qui est de la structure infinitive, il s’agissait pour moi de codifier une formulation qu’ils ont déjà beaucoup entendu, à l’oral, mais qu’on ne leur a jamais fait utiliser et encore moins comprendre.

Une fois les verbes nouveaux mémorisés, dans leur forme conjuguée, mémorisés grâce aux flashcards notamment, je faisais précéder ces verbes d’une autre flashcard « rouge » qui représente « aimer » ou « détester » et on a observé les changements que ça induit. Le « code » était que quand il y a 2 « mots rouges » (notre code visuel pour les verbes) le 2ème change.

Une fois le principe de la forme négative codifié, shématisé et visuellement assimilé (2 cartes rouges): on s’entraine, s’entraine, jusqu’à plus soif. On varie les plaisirs, les flashcards, donc les verbes, on reprend toutes les flashcards d’action qui existent dans notre mémoire (et notre malette de prof) et on touille touille touille jusqu’à ce qu’ils aient une idée un peu plus claire de quand utiliser ces fameux -er ou -ir ou -re en fin de mot.

Autant vous le dire on va touiller jusqu’en fin d’année, et on va devoir palier à leur impulsion à me mettre dorénavant des infinitifs partout, régressant donc en me faisant des phrases de toute beauté: « le chat manger la souris » et autres fantaisies syntaxiques. C’est donc un travail de longue haleine.

  • Enfin, vu que nous on aime ça les albums, on va s’en servir comme prétexte pour pas mal de choses

La description, un peu plus tard dans l’année (ahhhh être et avoir : un autre travail sans fin!)
Ecoute active de l'histoire_05La compréhension des mots interrogatifs

Ecoute active de l'histoire_02

Des remises en ordre de phrases

Ecoute active de l'histoire_04

Voilà de quoi passer un bon moment avec Maurice, Lucas et leurs amis !

Vous trouverez tous ces docs ainsi que les fameuses flashcards de verbes dans le dossier PDF : Le déjeuner des loups