Petit texte pour réviser les activités de la journée

J’ai un nouvel élève et je dois évaluer un peu ses connaissances.

J’ai créé ce texte très basique qui va me permettre de repérer un peu ce qu’il connait et ne connait pas dans les activités de la journée: verbes pronominaux, heures mais aussi la structure infinitive avec vouloir et aimer.

Petite activité de compréhension écrite sans prétention, mais si ça peut vous servir, servez-vous 🙂

la-journee-dolivier_01

Entrainement à la compréhension écrite: C’est la nuit

Voici un petit album très mignon qui traite du sujet essentiel de l’exclusion des lapins en peluche par les vrais lapins. (Élevons-nous contre cette injustice!)

c-est-la-nuit--magali-bonniol_4228054-L

J’ai voulu l’utiliser pour initier les jeunes lecteurs au travail de compréhension de texte.

La compréhension écrite est un exercice difficile qui combine la compétence « lecture » à proprement dit (=déchiffrer des mots et comprendre des phrases) à la capacité à exécuter des consignes et à faire des exercices spécifiques. C’est cette deuxième compétence que j’ai travaillée avec une petite série d’exercices stéréotypés et tout simple.

Ces exercices: vrai/faux, retrouver les personnages, cocher la bonne réponse… reviendront tout au long de leur « carrière » d’écolier et nécessitent un entrainement.

En terme d’organisation, si vous n’avez jamais fait ce type de travail avec vos élèves je vous propose de commencer par une approche orale assez classique : raconter l’histoire avec le vrai livre et des mots adapté, travailler sur le vocabulaire puis la structure de la phrase avec des flashcards, rejouer l’histoire avec des figurines au tableau.

Sans titre-1

Voici tous les DOCS à télécharger en PDF:

 Flashcards C’est la nuit  Figurines C’est la nuit     Flashcards des Verbes C’est la nuit

Voici aussi un dictionnaire de référence du vocabulaire de l’histoire à lire, relire et garder à portée de main pendant tout le travail.

Sans titre-1

Le PDF : C’est la nuit dico

Ainsi l’histoire et le vocabulaire connus il sera plus facile pour les élèves d’entrer dans la lecture du texte et de s’entrainer aux différents exercices classiques d’une compréhension écrite.

Je voulais quand même un support de lecture, malheureusement comme c’est souvent le cas le niveau de langue du texte n’était pas adapté à des enfants non-francophones. Je l’ai donc simplifié en m’attachant à reprendre le vocabulaire et les structures que j’avais utilisés lors de la phase orale et je l’ai mis en page sous forme de mini-livre. Vous connaissez les mini-livres? Moi j’adore : d’une simple feuille A3 on fait un petit livre de 8 pages.

Pour la technique de pliage, merci youtube (en vrai c’est très très simple!)

Et voici le mini-livre de C’est la nuit.

En cliquant sur l’image vous l’aurez en grande taille et vous pourrez l’imprimer en A3

Mini livre C'est la NUIT

 

Et voici les petits exercices. Si c’est la première fois vous pouvez les faire en classe entière, au projecteur. De même, les cadres vides sous chaque question sont pour la rédaction d’une réponse (un mot ou une phrase selon le niveau des élèves), là aussi ça peut être remplit collectivement.

Sans titre-1

Le PDF : C’est la nuit Exos

Pour terminer le travail, les plus motivés d’entre vous pourraient se lancer dans une activité artistique. Je trouve le visuel de l’album très beau.

Le paysage nocturne est simple à recréer : un fond peint en bleu et noir, des paillettes pour les étoiles, une belle lune brillante, des feuilles et des arbres en ombre et voilà un joli décor pour rejouer l’histoire avec les figurines pourquoi pas faites en feutrine.

Il est aussi possible de travailler sur les différents moments de la journée (matin, journée, soir, nuit), de parler des couleurs qui les caractérisent et de colorier un même paysage pour chacun. Et plein d’autres choses … 🙂

Si ce joli livre vous a aussi inspiré et que vous avez d’autres idées n’hésitez pas à m’en parler

Bonne nuit!

Nuit

Le déjeuner des loups

On a travaillé sur cet album fort sympathique en tout début d’année, raison pour laquelle: le niveau de langue, les notions travaillées, le vocabulaire utilisé et aussi la mise en page de mes exercices sont un peu plus simples que ce que j’ai présenté dans des articles plus récents mais qui correspondaient à des activités de fin d’année.

Le déjeuner des loups couverture

J’ai utilisé cet album pour travailler le vocabulaire de la famille en plus du vocabulaire spécifique à l’histoire mais aussi pour introduire la structure infinitive (Une fiche de prep est incluse dans le dossier PDF dans laquelle j’explique comment j’amène la notion de structure infinitive à mes élèves) (évidemment je n’utilise pas le terme de « structure infinitive » avec eux) (jsuis pas folle….) (ils ont 8 ans….)

  • Concernant le vocabulaire et celui de la famille voilà:

une fiche d’écoute active de l’histoire ( Principe que j’utilise souvent et que j’ai déjà présenté ici )

Ecoute active de l'histoire_01

Le petit dictionnaire des mots nouveaux de l’album.Dico le dejeuner des loups_01

Un texte pour travailler les mots de la famille. J’ai trouvé le document original (mes excuses je ne sais plus où…) quelque part puis ai modifié le texte.Ecoute active de l'histoire_03

  • Pour ce qui est de la structure infinitive, il s’agissait pour moi de codifier une formulation qu’ils ont déjà beaucoup entendu, à l’oral, mais qu’on ne leur a jamais fait utiliser et encore moins comprendre.

Une fois les verbes nouveaux mémorisés, dans leur forme conjuguée, mémorisés grâce aux flashcards notamment, je faisais précéder ces verbes d’une autre flashcard « rouge » qui représente « aimer » ou « détester » et on a observé les changements que ça induit. Le « code » était que quand il y a 2 « mots rouges » (notre code visuel pour les verbes) le 2ème change.

Une fois le principe de la forme négative codifié, shématisé et visuellement assimilé (2 cartes rouges): on s’entraine, s’entraine, jusqu’à plus soif. On varie les plaisirs, les flashcards, donc les verbes, on reprend toutes les flashcards d’action qui existent dans notre mémoire (et notre malette de prof) et on touille touille touille jusqu’à ce qu’ils aient une idée un peu plus claire de quand utiliser ces fameux -er ou -ir ou -re en fin de mot.

Autant vous le dire on va touiller jusqu’en fin d’année, et on va devoir palier à leur impulsion à me mettre dorénavant des infinitifs partout, régressant donc en me faisant des phrases de toute beauté: « le chat manger la souris » et autres fantaisies syntaxiques. C’est donc un travail de longue haleine.

  • Enfin, vu que nous on aime ça les albums, on va s’en servir comme prétexte pour pas mal de choses

La description, un peu plus tard dans l’année (ahhhh être et avoir : un autre travail sans fin!)
Ecoute active de l'histoire_05La compréhension des mots interrogatifs

Ecoute active de l'histoire_02

Des remises en ordre de phrases

Ecoute active de l'histoire_04

Voilà de quoi passer un bon moment avec Maurice, Lucas et leurs amis !

Vous trouverez tous ces docs ainsi que les fameuses flashcards de verbes dans le dossier PDF : Le déjeuner des loups

Bébébutants: associer une phrase à son image

Juste avant de partir combattre la déprime post-hivernale les pieds dans la méditerranée (un bon prof est un prof qui profite bien de ses weekends et j’ai à coeur d’être une bonne prof 🙂 ) voilà un tout p’tit document qui nous a permis d’évaluer la compréhension écrite de nos tout p’tits loups cette semaine.

Tous les mots sont normalement connus (soit déchiffrables, soit travaillés globalement en classe et en dictée) mais il y a quelques pièges.

Avec un peu de concentration, tous peuvent réussir ! C’est qu’ils ont bien progressé ces p’tits machins depuis le début de l’année (oui p’tits machin est un terme approprié pour désigner ses élèves qui ont la taille de mini-pouces ).

Ils ont appris à lire et écrire dans leur langue maternelle, à parler en français, puis à lire, progressivement, et à écrire des phrases (à l’aide de leur petit dictionnaire tout de même). C’est une sacré satisfaction de voir cette progression pour leur prof, à savoir….. moi 🙂

Prof contente: prof qui mérite de mettre les pieds dans la méditerranée.

Sur ce, je m’en vais !

Lis et relie_01

A télécharger en PDF ici : Lis et relie

CE Le rêve de Rémy

J’avais promis à mes élèves qu’on regarderait le dessin animé Ratatouille à la fin de notre travail sur les aliments.

Ils ont adoré et le niveau de langue était relativement adapté (ce qui est rare….) Je le conseille vivement pour un équivalent Niveau 3 (3ème année de primaire) et plus.

J’avais commencé à préparer des exploitations du dessin animé mais je suis déjà un peu en retard dans le programme et je ne vais pas avoir le temps de me pencher dessus avec les élèves malheureusement.

Par contre j’ai préparé une compréhension écrite à partir du personnage de Rémy, le petit rat qui cuisine comme un chef. Cette fois, Rémy en a marre de Paris et de la pluie et il rêve de soleil et d’aventure.

Il y a peu de difficultés dans le texte. Il reprend du vocabulaire qu’on a travaillé récemment mais dans un contexte complètement différent et c’est là que réside la difficulté: transposer des connaissances et un personnage connu à une situation nouvelle.

J’essaie d’inclure des images et des tournures de phrases différentes dans mes évaluations de C.E. pour que les élèves soient obligés de se détacher du mot à mot et s’appliquent à la compréhension générale du texte.

Voilà donc pour télécharger le rêve de Rémy CE Le rêve de Rémy  (qui soit dit en passant n’est pas totalement étranger à mon léger ras-le-bol de l’hiver….)