Zouk la petite sorcière

Vous l’aurez compris mon dada du moment c’est d’adapter des livres pour enfants au niveau de langue de mes élèves et de travailler à partir de ces livres.

A vrai dire je fais ça depuis des années mais je prenais rarement le temps d’écrire le texte, de le mettre en page et de le distribuer aux enfants. Jusqu’à présent ce que je faisais c’était de raconter l’histoire avec mes mots, que je choisissais en fonction de 1/ce qu’ils connaissaient 2/ ce que je voulais travailler avec eux.

J’écrivais le nouveau texte au brouillon et le répétais une fois ou 2, afin d’être sûre que je ne partais pas n’importe où (que je gardais les mêmes structures et vocabulaires dans les différentes classes) et puis, je préparais une batterie d’exercices et d’activités pour reprendre le tout pendant quelques séances (qui pouvais être espacées dans le temps).  Je garde encore cette façon de faire parfois juste pour voir les yeux s’illuminer quand je demande à la classe de s’installer (sans trousse sur les tables!!! Ils m’éneeeeeeervent à jouer avec leurs crayons quand je raconte!!) et que je pousse une table contre le tableau pour m’y installer et raconter. Un vrai petit bonheur partagé.

Mais j’ai découvert le bonheur tout aussi similaire de leur distribuer les livrets, de les voir de suite feuilleter, déchiffrer, observer, commencer à lire dans leur coin, impatients…. Je les voyais frustrés à la bibliothèque ou lors de la distribution des livres français qu’ils avaient commandés parce que, malgré leurs heures et années de cours de français, ils n’y comprenaient pas grand chose. Je  voulais les voir lire en français, pas parce que je le leur demande, pas pour lire la consigne, mais pour le plaisir et je crois que ces petits livres adaptés y sont parvenus. C’est pourquoi j’ai envie de continuer à en adapter. Je rêve d’en créer aussi mais pas sûre que le talent me rencontre sur cette route…. En tout cas j’ai envie de continuer à nourrir leur envie de lire en français!

Voilà donc l’histoire de Zouk la petite sorcière, personnage récurrent du magazine « Les belles histoires ». Dans cette histoire, elle voudrait bien une petite soeur mais ses parents ne sont pas du tout, du tout, d’accord. Hors, Zouk n’est pas du genre à abandonner aussi facilement…

C’est drôle et mignon, j’ai adoré les illustrations, c’est court (5 pages) et pourtant très riche à exploiter. Je l’ai adapté avec 2 niveaux de langue différents:

 

  • NIVEAU 1: Avec des élèves qui apprennent régulièrement le français depuis un an maintenant, qui arrivent petit à petit à lire et se débrouiller avec des phrases et du vocabulaire simples. Je voulais une histoire qui reprennent le verbe « vouloir » que l’on avait appris et travaillé depuis quelques séances. Ca a aussi été l’occasion de revenir sur la conjugaison des verbes-ER au présent, sur le pluriel et la lecture du « -ent », les verbes être et avoir (always!!) et le vocabulaire de description des animaux que l’on venait de commencer : Grâce à ces activités et aussi celles-ci et au Petit Gruffalo

PDF à télécharger Ici pour le Niveau 1: Zouk LIVRET 1 et Zouk EXOS 1

  • NIVEAU 2 : Avec des élèves qui étudient le français depuis 2/3 ans et sont donc plus avancés en terme de structures et de vocabulaire. Les exercices sont pour certains les mêmes, le lexique inconnu est plus nombreux et plus riche, mais la vraie différence c’est que je me suis servie de cette histoire pour introduire le Passé Composé avec AVOIR .

J’ai expliqué aux élèves qu’on allait apprendre le passé, et en avançant fiche par fiche, observation par observation, exercice par exercice, ils ont vite compris et appris le fonctionnement du Passé composé. Prof archiè-satisfaite! Evidemment c’est maintenant un travail de longue haleine pour rendre son utilisation fluide et systématique, et puis on n’a pas encore attaqué les verbes avec l’auxiliaire être, les verbes pronominaux (oooh les verbes pronominaux….!!) m’enfin on a le droit d’être content quand quelque chose marche!

PDF à télécharger Ici pour le Niveau 2: Zouk LIVRET 2 et Zouk EXOS 2 et le précieux Zouk Passé Composé

Je remercie grandement Serge Bloch et Nicolas Hubesch de nous créer ces chouettes histoires et de m’avoir autorisée à partager avec vous tous ce matériel pédagogique. Je remercie aussi Zouk pour ses facéties qui nous amusent tant et les leçons qu’elle nous enseigne 🙂 Sans eux 3 rien n’aurait été possible et mes élèves ne sauraient toujours pas utiliser le passé composé 😀

Localisation et la ville

Nous sommes mi-mai, la fin de l’année est proche, très proche, on essaie donc de « boucler » le programme. On aimerait aussi avoir le temps de faire des révisions sur les nouveautés importantes de l’année: la structure infinitive, les verbes pronominaux, être et avoir, le pluriel, la négation…. tout ça afin que nos petits soient armés pour entrer l’année prochaine en niveau 4.

Ca fait beaucoup de choses à faire entrer dans ces 4 dernières semaines de cours. Disons 3. Parce que la dernière on joue plus qu’on ne travaille.

Notre dernier thème de l’année est la ville, la maison et la localisation.

En ce qui concerne le vocabulaire de la maison ils connaissent déjà beaucoup de choses, notamment les différents pièces et les objets de base, et je n’estime pas nécessaire d’entrer déjà dans du vocabulaire très spécifique des meubles et objets de la maison. Je me contente de revoir ce qu’ils connaissent, en accentuant ce qu’ils ont visiblement oublié: le couloir, le toit, l’entrée… J’introduis aussi du vocabulaire plus adapté à mes petits citadins qui vivent davantage en appartement qu’en maison avec jardin et cheminée.

Immeuble

J’ai mis l’accent sur le vocabulaire de la ville, des magasins, qu’ils ne connaissaient pas encore et qui font partie de leur quotidien et sont donc essentiels pour qu’ils puissent s’exprimer sur leurs activités. Ils connaissaient des endroits tels que le cinéma, le restaurant, l’école, la piscine. J’ai introduit 9 nouveaux lieux importants (voilà la fiche récapitulative du petit dictionnaire)

Dico de la ville_01Dans le fichier PDF vous trouverez les flashcards de ces lieux, qui nous ont permis de créer une rue virtuelle au tableau en utilisant les nouveaux termes de localisation (à gauche, à droite, au milieu, entre).Ces cartes peuvent aussi utilisées comme pioches de support de production orale (Un enfant pioche un lieu, un autre lui demande où il va et pourquoi: réponse avec : je vais à…. pour+infinitif)

Ensuite on a fait une trace écrite de ce type d’exercice: chaque élève crée sa rue et la décrit, d’abord à l’écrit, puis à l’oral, à son camarade de classe qui doit reproduire la même rue à partir des mêmes étiquettes.

Dico de la ville_02

Également une petite compréhension écrite qui peut servir de support pour une systématisation orale de la structure pour+infinitif et qui nous a également permis de travailler les prépositions à la/ au / à l’

Relie_01(oui il y a des coquilles dans la version image affichée ci-dessus mais elles sont corrigées dans le fichier pdf)

Il y a enfin une évaluation production écrite qui reprend ce vocabulaire là ainsi que la description de personnages.

PE description ville chambre personnage_01

UPDATE: le 26 MAI 2013 (la correction de la PE de Grégoire ci dessus et une autre évaluation complètement similaire)

PE 2 description ville chambre personnage_01

L’ensemble de ces documents à télécharger ici en PDF: Dico de la ville

Aller à/chez

Nos objectifs en terme de grammaire pour mes niveaux 3 (équivalent CE2) sont les suivants:

-le pluriel, du nom, des verbes en -er et de quelques verbes irréguliers (être/avoir/faire/aller)

– la négation

– la structure infinitive (avec vouloir, pouvoir, il faut, pour, aimer/adorer/détester )

– les verbes avoir et être qui n’existent pas dans la langue maternelle de mes élèves et posent donc un ENORME problème tout au long de leur apprentissage du français.

– la structure aller à/chez

– la phrase agrémentée de parce que, mais, alors, et. La reprise du sujet posant problème (encore une fois parce que n’étant pas utilisée dans la langue maternelle)

Je fais régulièrement une petite évaluation collective pour voir où ils en sont. A 3 mois des vacances il est temps de remédier aux difficultés de chacun. Ma dernière évaluation m’a permis de repérer ces difficultés selon les élèves  afin de travailler avec en petits groupes selon la structure qui pose problème et je prépare des petits carnets d’exercices qui seront à travailler en classe et/ou à la maison.

Le premier carnet est prêt. C’est celui d’aller à/chezpage de garde aller a chezA télécharger ici: Aller a chez

Les thèmes utilisés dans les exercices sont toujours en rapport avec les histoires et personnages vus au cours de l’année (donc le déjeuner des loups, Splat le chat, le géant de Zéralda, les films Bee Movie et Mission Noel principalement)