Demain, je te mangerai

Voilà un petit album que j’aime bien. Mes élèves l’avaient reçu il y a quelques années dans le cadre d’un abonnement à l’école des loisirs.

9782211203647

On en avait alors profité pour travailler le trop/ pas assez. Comme toujours j’avais modifié le texte (oui oui sacrilège….). Avec cette classe on travaillait le futur proche et les structures infinitives et le futur simple n’était pas encore envisageable. Cette histoire était tout à fait modifiable pour travailler ces objectifs.

Très rapidement et naturellement on en est arrivé à le théâtraliser et c’est devenu un petit rituel que de le jouer à presque chaque cours. Bien sûr tout les garçons voulaient jouer le chasseur et toutes les filles le petit chaperon rouge. Un bon moyen d’ancrer les structures en tout cas!

J’ai réutilisé ce livre plus récemment avec des élèves moins avancés.

Comme c’est un album très visuel et répétitif nous avons utilisé des figurines pour reraconter l’histoire encore et encore.

P1240121

En PDF à télécharger : Figurines A3 

On a travaillé la structure de phrase avec mon code couleur habituel …

Sans titre-2

Cadres+ne pas… et des flashcards (pour changer…)

 Le loup mange le petit chaperon rougeLe loup ne mange pas le petit chaperon rouge

Ce code couleur et la manipulation des figurines sont vraiment des repères visuels pour beaucoup d’élèves qui ont tendance à balancer les mots qu’ils connaissent sans essayer/savoir les ordonner.

Il est essentiel, pour moi, dès la construction de phrases simples. J’explique qu’il soit toujours y avoir un mot rouge. Je n’ai pas de Flashcard pour les verbes être et avoir, on écrit directement en rouge dans le cadre quand on les utilise.

Ces cadres me sont aussi d’une grande aide quand on passe à une phrase un peu plus complexe comme ici avec un « parce que ». Mes élèves ont du mal à placer un sujet après le « parce que », ils l’oublient presque systématiquement. Avec ce repère et la manipulation de flashcards, ce qu’on attend d’eux devient concret.

Phrase avec parce que

J’en ai aussi profité pour leur faire comprendre le remplacement d’un nom par un pronom personnel. Quand une flashcard se répétait 2 fois dans notre phrase on remplaçait la 2ème par le pronom approprié.

Phrase avec parce que et pronom

En PDF à télécharger : les Flashcards des personnages:  FC et des adjectifs : FC adjectifs et verbe

 

Pour ancrer ce travail à l’écrit voici quelques fiches d’exercices sur la description (est ou sont) et les pronoms personnels.

 Sans titre-1

En PDF à télécharger :Adjectifs et Pronoms personnels

Voici aussi un petit dictionnaire du vocabulaire et un résumé de l’histoire avec des images pour faciliter la lecture des enfants et revoir le vocabulaire (2 versions avec 2 niveaux de difficultés). La bonne nouvelle c’est que ces résumés peuvent vous servir de base pour travailler sur cet album même si vous ne l’avez pas dans votre bibliothèque.

Sans titre-2

En PDF à télécharger :Histoire à trous, Histoire avec images , Dico

Enfin voici pour les plus jeunes un coloriage de la forêt dans laquelle se promène le loup et des petites figurines à découper et coller dans la forêt pour finir de s’approprier l’histoire (si on veut embêter nos élèves jusqu’au bout on peut donner des consignes pour placer les personnages, sur, sous, à gauche, à droite….)

Sans titre-3

En PDF à télécharger :ColoriageEtiquette a coller

Voilà, amusez-vous bien mes ptits loups !

Publicités

Les activités quotidiennes

On utilise en général les « flascards » pour retenir du lexique, des objets, plus rarement pour des actions. Hors ce sont justement les verbes que mes élèves retiennent le moins bien.

Je créé donc systématiquement une flascard pour chaque verbe que je veux qu’ils retiennent. Je crois que le fait le pouvoir les visualiser aide à la mémorisation.

Et puis ça me permet à moi, en tant que prof de

1. ne pas oublier de les retravailler régulièrement, c’est un peu mon corpus de référence qui s’étoffe au fur et à mesure de l’année

2. d’avoir un support visuel à utiliser au tableau.

Bref mes flashcards actions me sont tout autant indispensables que les autres.

Elles peuvent ne pas vous sembler toujours très claires mais c’est le consensus qui est créé dans la classe autour du sens qui est important. Les élèves finissent très vite par les connaitre et y associent automatiquement l’action qui a été apprise en même temps.

Important également : le code couleur. Il est mis en place au niveau 1 : sujet en bleu, verbe en rouge et le reste en vert. Au niveau 3 je ne garde plus que le rouge pour le verbe mais je le fais et le fais faire automatiquement dans toute production écrite. C’est essentiel pour mes apprenants qui, dans leur langue maternelle, placent le verbe en fin de phrase, voir n’en mettent pas du tout. Nous n’utilisons pas ou très peu de métalangage (verbe, sujet…) en primaire, ce code couleur aide donc les élèves à comprendre et fixer la structure de la phrase, à ne pas oublier le verbe et à le placer correctement.

Mes flascards actions sont elles aussi en rouge et encadrées en rouge afin de bien installer la fonction de ce mot: dans l’idée, l’élève se dit « Je me souviens de l’image, elle était rouge, c’est donc une action, qui se place après le sujet ».

Voilà les flascards des activités quotidiennes, il y en aura bien d’autres quand je les aurai  numérisées.

Et le petit dictionnaireLes activités quotidiennes_09

Le tout à télécharger ici en PDF :Les activités quotidiennes PDF