Zouk la petite sorcière

Vous l’aurez compris mon dada du moment c’est d’adapter des livres pour enfants au niveau de langue de mes élèves et de travailler à partir de ces livres.

A vrai dire je fais ça depuis des années mais je prenais rarement le temps d’écrire le texte, de le mettre en page et de le distribuer aux enfants. Jusqu’à présent ce que je faisais c’était de raconter l’histoire avec mes mots, que je choisissais en fonction de 1/ce qu’ils connaissaient 2/ ce que je voulais travailler avec eux.

J’écrivais le nouveau texte au brouillon et le répétais une fois ou 2, afin d’être sûre que je ne partais pas n’importe où (que je gardais les mêmes structures et vocabulaires dans les différentes classes) et puis, je préparais une batterie d’exercices et d’activités pour reprendre le tout pendant quelques séances (qui pouvais être espacées dans le temps).  Je garde encore cette façon de faire parfois juste pour voir les yeux s’illuminer quand je demande à la classe de s’installer (sans trousse sur les tables!!! Ils m’éneeeeeeervent à jouer avec leurs crayons quand je raconte!!) et que je pousse une table contre le tableau pour m’y installer et raconter. Un vrai petit bonheur partagé.

Mais j’ai découvert le bonheur tout aussi similaire de leur distribuer les livrets, de les voir de suite feuilleter, déchiffrer, observer, commencer à lire dans leur coin, impatients…. Je les voyais frustrés à la bibliothèque ou lors de la distribution des livres français qu’ils avaient commandés parce que, malgré leurs heures et années de cours de français, ils n’y comprenaient pas grand chose. Je  voulais les voir lire en français, pas parce que je le leur demande, pas pour lire la consigne, mais pour le plaisir et je crois que ces petits livres adaptés y sont parvenus. C’est pourquoi j’ai envie de continuer à en adapter. Je rêve d’en créer aussi mais pas sûre que le talent me rencontre sur cette route…. En tout cas j’ai envie de continuer à nourrir leur envie de lire en français!

Voilà donc l’histoire de Zouk la petite sorcière, personnage récurrent du magazine « Les belles histoires ». Dans cette histoire, elle voudrait bien une petite soeur mais ses parents ne sont pas du tout, du tout, d’accord. Hors, Zouk n’est pas du genre à abandonner aussi facilement…

C’est drôle et mignon, j’ai adoré les illustrations, c’est court (5 pages) et pourtant très riche à exploiter. Je l’ai adapté avec 2 niveaux de langue différents:

 

  • NIVEAU 1: Avec des élèves qui apprennent régulièrement le français depuis un an maintenant, qui arrivent petit à petit à lire et se débrouiller avec des phrases et du vocabulaire simples. Je voulais une histoire qui reprennent le verbe « vouloir » que l’on avait appris et travaillé depuis quelques séances. Ca a aussi été l’occasion de revenir sur la conjugaison des verbes-ER au présent, sur le pluriel et la lecture du « -ent », les verbes être et avoir (always!!) et le vocabulaire de description des animaux que l’on venait de commencer : Grâce à ces activités et aussi celles-ci et au Petit Gruffalo

PDF à télécharger Ici pour le Niveau 1: Zouk LIVRET 1 et Zouk EXOS 1

  • NIVEAU 2 : Avec des élèves qui étudient le français depuis 2/3 ans et sont donc plus avancés en terme de structures et de vocabulaire. Les exercices sont pour certains les mêmes, le lexique inconnu est plus nombreux et plus riche, mais la vraie différence c’est que je me suis servie de cette histoire pour introduire le Passé Composé avec AVOIR .

J’ai expliqué aux élèves qu’on allait apprendre le passé, et en avançant fiche par fiche, observation par observation, exercice par exercice, ils ont vite compris et appris le fonctionnement du Passé composé. Prof archiè-satisfaite! Evidemment c’est maintenant un travail de longue haleine pour rendre son utilisation fluide et systématique, et puis on n’a pas encore attaqué les verbes avec l’auxiliaire être, les verbes pronominaux (oooh les verbes pronominaux….!!) m’enfin on a le droit d’être content quand quelque chose marche!

PDF à télécharger Ici pour le Niveau 2: Zouk LIVRET 2 et Zouk EXOS 2 et le précieux Zouk Passé Composé

Je remercie grandement Serge Bloch et Nicolas Hubesch de nous créer ces chouettes histoires et de m’avoir autorisée à partager avec vous tous ce matériel pédagogique. Je remercie aussi Zouk pour ses facéties qui nous amusent tant et les leçons qu’elle nous enseigne 🙂 Sans eux 3 rien n’aurait été possible et mes élèves ne sauraient toujours pas utiliser le passé composé 😀

Lire une histoire tout seul!

Les livres: les parents en sont demandeurs, les profs aussi bien sûr mais ceux qui les aiment le plus ce sont les élèves.

Je n’ai jamais forcé un élève à lire un livre en français, ça s’est toujours fait avec enthousiasme mais à une seule condition : qu’il soit compréhensible. Pouvoir deviner grâce à quelques mots et aux images ce qui se passe, ça n’est pas suffisant. Non seulement ça frustre le lecteur mais en plus.. il n’apprend rien, noyé dans le trop de nouveau.

Il faut un texte simple, des répétitions, des structures maîtrisées et une dose raisonnable de vocabulaire et structures inconnus.

Je ne trouve pas ce que je cherche dans le commerce et encore moins en étant loin, par contre comme j’ai beaucoup de livres sous la main. Je les réadapte, les réécris pour mes élèves.

Voilà une histoire adaptée de « Vive les mariés » édité chez Nathan, Première lecture. C’est mignon, chouettement écrit par Mymi Doinet, très joliment illustré par Peggy Nille.

vignette

Vous trouverez une histoire de 13 pages réécrite simplement, tout a fait compréhensible pour un enfant qui a acquis les bases du français. Le vocabulaire susceptible d’être nouveau est présenté sous forme d’images pour la plupart.

rita

Cette histoire et les exercices liés vous permettront de faire travailler vos élèves sur la conjugaison du présent, le genre des adjectifs, le lexique des métiers, la structure infinitive avec « vouloir », le futur proche et la conjugaison des verbes pronominaux.

J’ai divisé la lecture en 3 parties de 4 pages, je laissais la page du lexique expliqué à côté, faisait raconter par les élèves ce qu’ils avaient compris, une de mes élèves a même tapé les mots clés sur internet pour trouver l’original du livre et l’a ensuite emprunté à l’institut français, pour connaître la fin avant les autres. C’est un bonheur de les voir lire, comprendre et aimer ça. Et c’est magique de les voir reraconter l’histoire parfois mot pour mot, avec des structures grammaticales qu’ils n’arrivaient pas à intégrer jusqu’à présent.

Voici les PDF:

PS: J’ai beaucoup de respect pour les auteurs, les illustrateurs et je n’entends en rien leur voler leur travail que j’adore. Ceci est publié avec l’accord de l’auteure et de l’illustratrice qui sont adorables, talentueuses et je les remercie grandement! Faites commander leurs livres par vos médiathèques, les enfants vous remercieront ^^

Mise à jour (février 2017): J’ai repris cette histoire avec mes élèves pour pratiquer les structures: « être en train de » « venir de » « avoir besoin de » et « avoir envie de ». Voici les 2 petites fiches pour travailler dessus : RITA Etre en Train de Venir de Avoir besoin de Avoir envie deSans titre-1.jpg

Petit texte pour réviser les activités de la journée

J’ai un nouvel élève et je dois évaluer un peu ses connaissances.

J’ai créé ce texte très basique qui va me permettre de repérer un peu ce qu’il connait et ne connait pas dans les activités de la journée: verbes pronominaux, heures mais aussi la structure infinitive avec vouloir et aimer.

Petite activité de compréhension écrite sans prétention, mais si ça peut vous servir, servez-vous 🙂

la-journee-dolivier_01

Hansel et Gretel

Une histoire classique réécrite pour être complètement compréhensible par les élèves non-francophones avec déjà 2 ou 3 ans d’apprentissage du français.

C’est un peu mon nouveau Dada! J’ai envie que mes élèves arrivent à lire des histoires en français sans moi, sans buter à tous les mots, sans être frustré de ne pouvoir comprendre.

ALors, forcément, cette réécriture, ça n’est pas de la grande littérature. Mais mes élèves ont adoré le lire pour la simple raison qu’ils y arrivaient et c’était une grande source de satisfaction pour tout le monde!

J’ai orienté les tournures de façon à revoir les verbes pronominaux, à travailler les verbes « vouloir » et « pouvoir », le pluriel des verbes, et comme très souvent la conjugaison et l’utilisation de « être » et « avoir ».

Vous trouverez aussi des exercices et des mémos de vocabulaire! hansel-et-gretel

Téléchargez : le TEXTE sous forme de livret / les EXERCICES et le VOCABULAIREL

Bonne exploitation 🙂

 

 

Entrainement à la compréhension écrite: C’est la nuit

Voici un petit album très mignon qui traite du sujet essentiel de l’exclusion des lapins en peluche par les vrais lapins. (Élevons-nous contre cette injustice!)

c-est-la-nuit--magali-bonniol_4228054-L

J’ai voulu l’utiliser pour initier les jeunes lecteurs au travail de compréhension de texte.

La compréhension écrite est un exercice difficile qui combine la compétence « lecture » à proprement dit (=déchiffrer des mots et comprendre des phrases) à la capacité à exécuter des consignes et à faire des exercices spécifiques. C’est cette deuxième compétence que j’ai travaillée avec une petite série d’exercices stéréotypés et tout simple.

Ces exercices: vrai/faux, retrouver les personnages, cocher la bonne réponse… reviendront tout au long de leur « carrière » d’écolier et nécessitent un entrainement.

En terme d’organisation, si vous n’avez jamais fait ce type de travail avec vos élèves je vous propose de commencer par une approche orale assez classique : raconter l’histoire avec le vrai livre et des mots adapté, travailler sur le vocabulaire puis la structure de la phrase avec des flashcards, rejouer l’histoire avec des figurines au tableau.

Sans titre-1

Voici tous les DOCS à télécharger en PDF:

 Flashcards C’est la nuit  Figurines C’est la nuit     Flashcards des Verbes C’est la nuit

Voici aussi un dictionnaire de référence du vocabulaire de l’histoire à lire, relire et garder à portée de main pendant tout le travail.

Sans titre-1

Le PDF : C’est la nuit dico

Ainsi l’histoire et le vocabulaire connus il sera plus facile pour les élèves d’entrer dans la lecture du texte et de s’entrainer aux différents exercices classiques d’une compréhension écrite.

Je voulais quand même un support de lecture, malheureusement comme c’est souvent le cas le niveau de langue du texte n’était pas adapté à des enfants non-francophones. Je l’ai donc simplifié en m’attachant à reprendre le vocabulaire et les structures que j’avais utilisés lors de la phase orale et je l’ai mis en page sous forme de mini-livre. Vous connaissez les mini-livres? Moi j’adore : d’une simple feuille A3 on fait un petit livre de 8 pages.

Pour la technique de pliage, merci youtube (en vrai c’est très très simple!)

Et voici le mini-livre de C’est la nuit.

En cliquant sur l’image vous l’aurez en grande taille et vous pourrez l’imprimer en A3

Mini livre C'est la NUIT

 

Et voici les petits exercices. Si c’est la première fois vous pouvez les faire en classe entière, au projecteur. De même, les cadres vides sous chaque question sont pour la rédaction d’une réponse (un mot ou une phrase selon le niveau des élèves), là aussi ça peut être remplit collectivement.

Sans titre-1

Le PDF : C’est la nuit Exos

Pour terminer le travail, les plus motivés d’entre vous pourraient se lancer dans une activité artistique. Je trouve le visuel de l’album très beau.

Le paysage nocturne est simple à recréer : un fond peint en bleu et noir, des paillettes pour les étoiles, une belle lune brillante, des feuilles et des arbres en ombre et voilà un joli décor pour rejouer l’histoire avec les figurines pourquoi pas faites en feutrine.

Il est aussi possible de travailler sur les différents moments de la journée (matin, journée, soir, nuit), de parler des couleurs qui les caractérisent et de colorier un même paysage pour chacun. Et plein d’autres choses … 🙂

Si ce joli livre vous a aussi inspiré et que vous avez d’autres idées n’hésitez pas à m’en parler

Bonne nuit!

Nuit